LE MEDIA

totalement #FOOD

La diversification menée par l’enfant, cette alternative méconnue aux purées

A la loupe | 0 commentaires

Posté par Communication

14 février 2021

Et pourquoi ne pas laisser l’enfant âgé de plus de 6 mois se nourrir lui-même plutôt que lui donner des purées, des petits pots ? C’est l’approche de la Diversification Menée par l’Enfant (DME), méthode encore peu connue, préconisée par Sandra Sadjan, infirmière puéricultrice et consultante en lactation lbclc, à la tête de l’entreprise Maman d’Outre-mer en accord avec son enfant (Mom Ease), en Guadeloupe. Explications.

La DME, Sandra Sadjan l’a elle-même utilisée pour son deuxième enfant, alors qu’elle avait nourri son premier avec des purées. Elle a été convaincue par le principe qui consiste à laisser le bébé choisir ses morceaux d’aliments à partir de l’âge de 6 mois. « L’enfant possède alors une motricité qui lui permet de visualiser les aliments, de les porter à sa bouche. Il sait ce dont il a besoin et peut donc choisir en fonction de ses besoins nutritionnels et quantitatifs », explique-t-elle.

Cette méthode est d’autant plus pertinente qu’elle s’inscrit dans la continuité de l’allaitement. En effet, le bébé est d’abord alimenté par le cordon ombilical et le fœtus avale du liquide amniotique pour faire fonctionner l’appareil digestif, ce liquide prenant le goût des aliments consommés par la mère. Avec la DME, il peut continuer à manger la même nourriture que le reste de la famille et donc retrouver les mêmes saveurs qu’avant ses six mois.

Cependant, la DME suscite quelques craintes chez les parents, parce qu’elle implique de proposer des morceaux à son bébé. La peur que l’enfant s’étouffe leur fait souvent privilégier les purées. « Il faut que les morceaux soient de taille sécuritaire, c’est-à-dire au moins aussi gros et grands le poing du bébé », conseille Sandra Sadjan. Et elle rappelle : « L’enfant a un réflexe vomitif qui fait que, quand la nourriture passe par un mauvais trou, il tousse ou vomit ».

Contrairement aux idées reçues, il est possible de vraiment diversifier l’alimentation de l’enfant après ses six premiers mois. Viandes, légumes, poissons, fruits, oeufs… « Tout peut être donné »,assure Sandra Sadjan. Le bébé peut donc manger les mêmes plats que ses parents. Il faut juste faire attention aux produits à risque allergique (sans forcément les restreindres au contraire), éviter les aliments cru (risque listériose), ne pas saler les aliments, éviter des produits gras, sucrés. Et pas de miel – sauf celui acheté en pharmacie – avant l’âge d’un an.

Nous comptons sur vous !

Pin It on Pinterest

Share This